L’hôpital de Cancale à nouveau victime des politiques d’austérité

trois-jours-de-greve-lhopital-des-pres-bosgers-de-cancale

(photo : Ouest-France)

L’histoire se répète. L’hôpital de Cancale, spécialisé dans l’accueil des personnes âgées en situation de dépendance ainsi que dans le suivi des patients après leur hospitalisation, est à nouveau victime de coupes budgétaires.

Comme en 2008, ce petit hôpital de proximité est menacé de dégradations des conditions de travail, suite à des suppressions de postes. 60% des salariés se sont donc mis en grève pour trois jours, les 15, 16 et 17 juin. Menés par la CFTC, ils débrayent et manifestent.

Les politiques d’austérité, notamment au travers du Plan Santé du Gouvernement qui prévoit 22 000 suppressions de postes dans la santé, ont des effets très négatifs en termes de qualité de travail pour les salariés mais aussi de qualité de service public pour les usagers.

Le Comité Nord du Parti de Gauche 35 soutient les salariés de l’hôpital de Cancale et condamne à nouveau des politiques publiques non seulement injustes socialement mais en plus inefficaces économiquement.