TIMAC : L’ARGENT N’A PAS D’ODEUR !

saint-malo.le-groupe-roullier-recrute-600-nouveaux-collaborateurs

Pour les malouins le groupe Roullier, ce sont des emplois et les désagréments quotidiens liés à son activité : odeurs nauséabondes, poussières et autres particules fines.

Mais il ne faudrait pas oublier que les affaires sont les affaires ; et les principes de la concurrence peuvent souffrir de quelques entorses. Ainsi l’entreprise malouine vient d’être condamnée en appel par la commission européenne à 60 millions d’€ pour entente sur les prix .

Nous comprenons donc que la multinationale malouine a « joué », au risque de perdre 60 millions d’euros, mais dans l’espoir d’en gagner beaucoup au profit de ses propriétaires.

Les dénégations des dirigeants de la TIMAC, même si elles venaient à être confirmées lors d’un éventuel recours devant la Cour Européenne de Justice,n’empêcheront pas les malouins de demander que la TIMAC, dans le cadre de la Responsabilité Sociale dont elle se prévaut sur son site internet , consacre quelques millions d’euros à l’investissement dans des systèmes filtrants performants pour améliorer les conditions de travail de ses salariés et la qualité de vie des citoyens.